Soins et hygiène intimes appropriés

Intimpflege

Comme pour l’épiderme, le nettoyage des parties intimes doit être doux et ne doit pas perturber le pH naturel. Pour éviter infections et irritations, quelques règles de base doivent être respectées.

Un nettoyage en douceur

Un nettoyage trop fréquent ou l’utilisation de produits peu adaptés peuvent modifier le pH vaginal, influençant ainsi sa fonction de protection de la flore vaginale et ouvrant la porte aux infections.

Veillez donc à ne pas utiliser de produits agressifs, mais à choisir ceux qui sont adaptés au pH du vagin (généralement situé autour de 3,5 à 4). Le pH de l’épiderme est d’environ 5,5, les produits de nettoyage pour la peau comme les gels de douche ou le savon normal ne sont donc pas adaptés. Si le pH est détruit, des tampons spéciaux avec bactéries lactiques aident à le ramener à la normale.

L’humidité favorise l’apparition de mycoses et d’inflammations. C’est pourquoi il est recommandé de se sécher soigneusement après chaque toilette. Evitez aussi d’avoir recours aux sprays, lavements ou bains de siège pour l’hygiène intime s’ils n’ont pas été prescrits par votre médecin.

En cas d’écoulement malodorant, vous devez absolument consulter un médecin, car c’est un premier signe d’infection.

A quoi faut-il aussi faire attention

Renoncez aux sous-vêtements synthétiques et portez des matières microaérées et des textiles naturels comme le coton. Les sous-vètements synthétiques favorisent un milieu humide et une accumulation de chaleur, car la sueur ne pet pas être évacués. Cela vaut également pour les protège-slips. Il faut donc veiller à utiliser des produits microaérés, sous peine de voir apparaître inflammations et mycoses. En outre, les strings favorisent le passage des bactéries de la zone anale dans le vagin.

Après avoir été à la selle, il faut aussi faire attention à s’essuyer de l'avant vers l'arrière, en éloignant le papier de l’anus. Cela vaut également pour la toilette intime.

Quand vous allez à la piscine, veillez à ce que les standards d’hygiène soient respectés. En outre, changez régulièrement votre maillot de bain quand il est mouillé et ne le laissez pas sécher sur vous.

Les soins intimes pendant les règles

Pendant cette période, changez souvent de serviette hygiénique et de tampon, pour éviter la formation de bactéries. Vous préviendrez du même coup l’apparition des mauvaises odeurs. Au début des règles, quand les saignements sont les plus abondants, il faut changer serviette et tampon toutes les deux heures environ. Les jours où les écoulements sont plus faibles, il est suffisant de les remplacer toutes les quatre heures environ.

Par ailleurs, une toilette par jour suffit, car des lavages trop fréquents peuvent avoir des conséquences négatives sur le pH. Là encore, ayez recours à des produits d’hygiène intime spécifiques, et n’utilisez pas votre gel de douche ni votre savon habituels.

Changez vos sous-vêtements le plus souvent possible, notamment lorsqu’ils ont été tachés par un peu de sang.

En cas d’infection des parties intimes, le mieux est d’éviter l’usage des tampons et de les remplacer par des serviettes hygiéniques. Veillez à ce que ces dernières ne soient pas recouvertes d’une matière synthétique et soient microaérées. Sinon, chaleur et humidité risquent de s’accumuler, favorisant les infections mycosiques et bactériennes.